Les mots d’amour de Nan Goldin à Ed van der Elsken

Journaleuse

Il y a quelques jours, The New Yorker publiait un texte de Nan Goldin en hommage au photographe et cinéaste hollandais Ed van der Elsken, qu’elle considère comme son précurseur. Ce texte, retranscrit ici en français, est publié dans le catalogue de l’exposition “Camera In Love” d’Ed van der Elsken qui se déroule au musée Stedelijk à Amsterdam jusqu’au 21 mai. 

“Pierre Feuillette and Paulette Vielhomme kissing at café Chez Moineau, Paris,” 1953. Nederlands Fotomuseum / © Ed van der Elsken / Collection Ed van der Elsken estate “Pierre Feuillette et Paulette Vielhomme s’embrassant au café Chez Moineau, Paris,” 1953.
Nederlands Fotomuseum / © Ed van der Elsken / Collection Ed van der Elsken estate

“Quand j’ai vu pour la première fois le livre d’Ed van der Elsken «Love on the Left Bank», j’ai réalisé que je venais de rencontrer mon prédécesseur. Mon vrai prédécesseur. C’était le même sentiment que de rencontrer un amant, ou de trouver un frère. Auparavant, lorsque j’avais découvert la photographie d’art, à l’âge de dix-neuf ans, les artistes qui ont vraiment résonné…

View original post 763 altre parole

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...